Mes petits et grands plaisirs de la quinzaine #17

Déjà deux semaines passées à Paris, retour dans le froid et la grisaille, un vrai choc thermique, une différence de luminosité à laquelle il a fallu se réhabituer, mais rien de suffisant pour m’empêcher de profiter de cette belle ville et de tout ce qui m’a manqué pendant ces quelques mois.

Sorties, amis, lectures, un vrai plaisir de retrouver tout ça ici …

1 // Revoir sa famille et ses amis ! 

Bien sûr, c’est LE bon côté du retour en France : revoir tout le monde, déjeuner, dîner, papoter, repasser du temps au téléphone à se raconter sa vie, retrouver le quotidien des uns et des autres, voir les petits bouts de chou qui ont grandi, etc. Bref, ça fait du bien.

2 // Retourner au cinéma

Aurevoir la haut.jpgNon pas qu’il n’y ait pas de cinémas à Ho Chi Minh mais disons qu’à Paris le choix est BEAUCOUP BEAUCOUP plus important. Deux films au programme cette semaine donc: Au revoir là haut de et avec Albert Dupontel, adapté du roman de Pierre Lemaitre et Three Billboards qui parle d’une mère dont la fille a été assassinée et qui trouve une façon pour le moins originale de remobiliser la police sur l’affaire.

Au revoir là-haut est vraiment bien, pour une fois, j’ai trouvé que le film était presque mieux que le livre, plus rythmé, avec moins de longueurs, et les acteurs sont supers. L’histoire est assez incroyable, ou comment deux anciens soldats vont vendre des monuments aux morts à de nombreuses communes dans jamais en produire un seul; comment l’un va sauver l’autre au front et comment ce dernier va tâcher de prendre soin de son sauveur qui aura à un moment cette idée folle.

Three billboardsQuant à Three billboards, si la bande annonce peut faire sourire, et notamment le caractère un peu fort de la maman, le film est vraiment profond, interroge sur les personnalités et les motivations profondes des uns et des autres, est plein de rebondissements et mérite vraiment le détour.

3 // Pouvoir aller au théâtre à la dernière minute

Walter point virgule.jpgVoilà quelque chose qui m’avait beaucoup manqué : aller au théâtre, que ce soit pour du classique, pour un one man ou woman show ou bien une comédie. La semaine dernière, à la dernière minute, direction donc le Point Virgule dans le Marais pour découvrir Walter, apparemment déjà assez connu pour « Walter, Belge et méchant », il a eu son petit succès à l’époque, au point d’être chroniqueur dans certaines émissions télé, chez Arthur notamment.

Ici le spectacle dure une bonne heure, dans la toute petite salle du Point Virgule et aborde pas mal de thèmes actuels, sans détour, avec le fameux humour belge. C’est fin, les jeux de mots sont bien trouvés, c’est drôle sans jamais être lourd, bref, là aussi, ça vaut le coup d’y aller.

4 // Passer un dimanche à l’abbaye de Fontevraud

Abbaye de Fontevraud (1)Petit week-end en province, à Cholet précisément. Le temps notamment de passer un dimanche à l’Abbaye de Fontevraud. Au programme : déjeuner au Restaurant de l’Abbaye, le restaurant étoilé de Thibaut Ruggeri, puis concert dans le cadre de l’opération « Folles journées » et enfin visite de l’abbaye.

Le restaurant Abbaye de Fontevraud.JPGLe restaurant a vraiment été une bonne surprise. Tout est vraiment délicieux, des petites mises en bouche à la soupe froide de betterave, en passant par la révolution du potager (en photo), ou comment faire ressortir les saveurs des légumes du potager, ou encore le filet de bar au réglisse, la pomme en dessert (pomme, sauge et crumble, un régal), ou enfin les petites mignardises.

C’est vraiment inventif, à la fois simple et fin, et très raisonnable pour un étoilé (60 euros le menu en quatre plats). Le décor est très beau aussi puisque l’on déjeune presque dans le cloître sur de belles tables en bois.

Le restaurant Abbaye de Fontevraud_interieurEnsuite direction le haut dortoir pour assister à une chorale d’amateurs, et enfin visite de l’abbaye qui est vraiment très belle et très bien tenue. Le soleil n’a pas été de la partie mais la visite a quand même été très agréable.

Abbaye de Fontevraud (2).jpg

5// Redécouvrir le Marais, mon nouveau quartier pour quelques semaines

IMG_1761Certains savent comme j’aime le 11ème et le 12ème arrondissement. Difficile de s’en éloigner de trop, nous voici donc pour quelques semaines en plein cœur du Marais, rue Elzevir.

L’occasion de re-découvrir ce très beau quartier, pas seulement en touriste mais en « habitant ». C’est un quartier plein de piétons et avec très peu de voitures, même en semaine, ce qui a le mérite d’être très agréable et de « forcer » le silence. C’est très très calme et ça c’est vraiment appréciable après le bruit de Saigon.

Le Marais est aussi plein de très belles boutiques à découvrir, de musées à visiter, de petites rues plus jolies les unes que les autres, et quand le soleil daigne faire son apparition c’est le moment où jamais de faire de belles photos.

Bref, il y a encore beaucoup à découvrir ici, et à raconter bientôt …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s