Food tour avec Saigon cooking class, Vietnam

Mes petits et grands plaisirs de la quinzaine #12

Les dernières semaines ont été chargées, et l’arrivée d’invités à Saigon a permis de revoir des choses ou d’en découvrir encore de nouvelles, sans compter un nouveau weekend à Singapour.

De quoi remplir largement cette dernière quinzaine (qui compte en fait trois semaines pour ceux qui suivent). Et il reste encore tellement à faire !

1 // Porter les robes confectionnées sur mesure

mde

Après mon passage au marchés des tissus, j’ai confié les tissus que j’avais trouvés ainsi que deux robes achetées chez COS (conseillée par mon super coach en image) à une couturière pour qu’elle me les refasse à l’identique. La photo n’est pas celle de « ma » couturière qui travaille dans un petit atelier de Thao Dien et non pas sur un marché, pour autant, je suis sûre que cette dame fait des merveilles aussi.

Toujours est-il que c’est vraiment très réussi. C’est complètement fidèle aux modèles et bien sûr beaucoup moins cher. La couturière prend 280 000 dongs pour une robe et deux mètres de coton reviennent environ à 140 000 dongs, soit en tout un peu plus de seize euros la robe. Autant dire que je suis à nouveau en route vers chez elle ce matin pour d’autres confections !

2 // Faire ma première interview pour un dossier de l’écho des rizières

Riviere basexisteen_thao dien_D2_ho chi minh_vietnam_lemonandjuice.jpg

Ça y est, je me lance dans la rédaction d’articles pour le magazine de l’association des francophones au Vietnam dont j’ai déjà parlé : l’écho des rizières. Mon premier article sera sur le Parkview Square à Singapour et le second sur le parcours d’un Vietkiew que j’ai eu la chance d’interviewer.

Les Vietkiew sont des personnes d’origine vietnamienne qui ont quitté le Vietnam après la guerre, pour l’Europe et les Etats-Unis majoritairement, ont changé de nationalité pour la plupart et ont du s’intégrer dans une autre culture que la leur, puis ont choisi de revenir vivre au Vietnam. Des histoires passionnantes pour la plupart, à lire dans notre prochain numéro donc !

3 // Retourner à Singapour et découvrir deux nouveaux quartiers

Koon Seng Road et ses maisons colorées à Singapour

Deuxième long weekend à Singapour, et deux nouveaux quartiers vraiment très agréables découverts. L’occasion de vérifier une nouvelle fois que Singapour semble être une ville vraiment agréable à vivre, aérée, verte, bien tenue.

D’abord Robertson Quay avec sa balade et ses terrasses au frais et au calme le long de la rivière. Ensuite le quartier de Katong avec ses maisons traditionnelles et son bord de mer tout proche. A ne pas rater donc pour ceux qui envisagent une visite à Singapour.

4 // Faire une visite guidée dans le centre de Saigon

Immeuble du D1 sur Nguyen Hue, Ho Chi Minh City

Oui bien sûr, ce D1, nous l’avons déjà vu et revu, mais cette fois, l’idée c’était de se le faire raconter, et grand bien nous a pris de faire cette visite de deux heures trente accompagnée d’une passionnée du Vietnam.

L’occasion d’apprendre encore des choses, de voir la ville autrement, de découvrir des anecdotes et des lieux pas encore visités, il y en a encore tellement.

Je conseille vivement cette option pour ceux qui viennent seulement quelques jours. Vous avez beaucoup d’options : visites guidées en groupe plus ou moins petit (avec onetrip par exemple, génial pour la visite des tunnels de Cu Chi), privées, avec des locaux (avec Toursbylocals par exemple, jamais essayé mais de très bons avis), ou bien des expatriés passionnés qui vivent ici que vous finirez forcément par rencontrer.

5 // Faire un food tour de bon matin un dimanche

Food tour avec Saigon cooking class, VietnamNous ne l’avions pas encore fait, quelle erreur ! Dimanche dernier, rendez-vous avec la Saigon Cooking Class pour un food tour, autrement dit, quatre heures de découverte des spécialités culinaires de Saigon à la locale. Direction le D3 mais aussi le D1 et le D10. Surtout, à nous les beignets de bananes, les pâtes de riz frites en omelettes, les tisanes d’herbes fraîches, les jus de cannes, les banh mi traditionnels, les crêpes frites, ou encore les brochettes dans des beet leaves.

Nous avons aussi pu tester quelques nouveaux fruits délicieux, mais surtout, nous avons pu expérimenter le petit déjeuner dans des endroits typiques, dans des marchés alternatifs où les habitants utilisent tout simplement leur pas de portes pour vendre fruits, légumes, viandes, chaussures et j’en passe. Tout ça accompagnés par une guide adorable qui nous a expliqué beaucoup de choses. Je le recommande vivement.

6// Découvrir Hoi An sous la pluie et les inondations

Maison de Hoi An VietnamWeek-end de quatre jours dans le centre du Vietnam, au programme : Hoi An, puis Hué, deux villes classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une heure dix d’avion suffisent pour rejoindre Hoi An et découvrir ses jolies rues, sa rivière, ses boutiques, ses lampions, ses jolies soirées et … ses inondations.

Sacrée expérience que de vivre les conséquences du typhon qui a littéralement inondé la vieille ville. Résultat : évacuation en barque, dans la bonne humeur quand même, et retour anticipé à Saigon .

7 // Refaire un cours de cuisine

Saigon Cooking class, Hoa TucRien de tel lorsque l’on a des visiteurs que de filer au Saigon Cooking class pour un cours de cuisine 100% vietnamienne. J’en avais déjà parlé ici, mais ça vaut la peine d’y retourner.

Au programme : visite du marché Benh Thanh pendant une heure pour finir les courses qui serviront à préparer les plats, puis trois heures de cuisine et de dégustation.

Au programme cette fois : des feuilles de moutarde roulées aux légumes croquants et crevettes, des boulettes de riz gluant farcies au porc et du boeuf à la citronnelle roulée dans des feuilles de bétel. L’occasion de découvrir encore de nouveaux ingrédients et de dire que « c’est moi qui l’ai fait » !

8 // Faire découvrir mon quartier

Rue de Thao Dien, Saigon, Vietnam

Depuis le temps que j’en parle, ça a été vraiment un plaisir de faire découvrir ce quartier qui est le mien depuis quelques mois : ses rues plus ou moins animées, plus ou moins traditionnelles, ses coqs et ses poules, son bord de rivière, ses petites échoppes, mais aussi la vie de la rue, le rythme des écoles, les restaurants ou les cafés que j’aime. On se sent encore plus chez soi dans ces occasions là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s