2 mois au Vietnam – Premier bilan

Le temps passe vite, le 28 juin, j’atterrissais à Saigon pour prendre possession de notre nouvel appartement. Finie la vie parisienne, good morning Vietnam !

Voici donc, deux mois plus tard, un premier bilan.

Ce que j’ai découvert

Les Vietnamiens sont vraiment des gens vraiment sympas, souriants, assez doux dans l’ensemble. La fluidité de la circulation en est d’ailleurs la preuve compte tenu par ailleurs de sa densité.

Ce sont aussi des gens qui comme la plupart des Asiatiques ne doivent pas perdre la face. Il n’est pas rare qu’on vous dise oui quand on pense non, qu’on sourie de toutes ses dents alors qu’on est pas content ou pas d’accord. Il faut beaucoup de patience, et répéter, répéter, répéter pour réussir à avancer. C’est tout le challenge de comprendre les différences culturelles.

Autre point positif, c’est bon de vivre avec 30 degrés en permanence … A ceux qui disent qu’il faut un hiver pour apprécier l’été, je dis non ! Ne pas se demander s’il fera frais ou chaud, c’est génial. Le pire qui puisse se passer c’est une grosse (ou très grosse) averse, mais elle va passer et ensuite tout séchera le temps de le dire. Donc pas de panique si les nuages sont là, et bien noirs à 14h, à 15h, le soleil aura repris sa place.

Averse à Saigon Vietnam

Dernière surprise, au Vietnam, la sieste c’est sacré, je m’y suis faite sans problème.

sdr

Ce que j’ai fait / Pas fait

Pris des « scooters-taxi », une expérience en soi, c’est drôle, on se frôle, on se pousserait presque, on s’agglutine, on avance, on transporte tout et rien sur son scooter, on découvre la vie à Ho CHi Minh.

dav

Visité le D1, autrement dit le district 1, le centre ville, en partie : la cathédrale, la poste, le quartier colonial, l’avenue Nguyen Hue et … c’est tout, il me reste encore beaucoup à voir : les musées, le palais de la réunification, les parcs, et j’en passe.

Sortie de la poste cetrale saigon vietnam_lemonandjuice.jpg

Appris à communiquer une espèce d’anglais-français-vietnamien-langage des mains pour me faire comprendre : simplifié mon anglais que je ne trouvais déjà pas très sophistiqué pour espérer me faire comprendre. Là par exemple, ça fait trois fois que je demande à la réception de la résidence de retrouver un paquet que l’on m’a envoyé du Luxembourg il y a plus d’un mois. Je vais y arriver, à chaque fois que je leur en parle, on avance, on avance …

Profité de la proximité de l’Asie pour faire de beaux week-ends, à Singapour, à Bali, à Hong Kong

Quartier Duxton Hill Singapour (16).jpg
Singapour, Duxton Hill

Pris un cours de cuisine vietnamienne, et « crâné » avec mes réalisations.

dav

Découvert les restaurants de Thao Dien dont mes préférés : Quan Bui Garden, le restaurant Q13, le Ann Café, pour prendre un verre au frais, Hue Corner et ses délicieux Bo Bun, et même un restaurant Italien, la Bettola.

dav

Aménagé un appartement sans Ikea, ni Habitat, en faisant le tour d’un nombre restreint de magasins de déco trouvés à la sueur de mon front, et parfois loiiiiiiin de chez moi.

Adhéré à des groupes d’expats, femmes expats, femmes vietnamiennes, et d’autres encore, de vraies mines d’or d’informations pour la vie au quotidien. Vive Facebook.

Fait presque zéro effort pour rencontrer des gens ici. Je crois que j’avais besoin d’une vraie pause et que passer de 6 à 7 rendez-vous et réunions par jour à zéro a été salutaire. J’en suis encore à me sentir inconfortable dès que j’ai une toute petite contrainte horaire mais je me soigne. Mais j’ai enfin découvert l’AFV à Saigon et ça fait du bien de rencontrer des Français et de parler de tout et de rien.

Commencé à profiter des équipements de l’appartement : salle de sport et piscine, au rez de chaussée, un vrai luxe …

Piscine Thao Dien_Saigon_Vietnam_lemonandjuice.jpg

Pas encore osé faire mes courses sur les marchés, à part pour les fruits. La viande qui pend à l’air libre ou bien les poissons posés par terre dans des bassines d’eau ne m’ont pas encore convaincue.

Fruits et legumes_Thao Dien_Ho Chi Minh_Vietnam_lemonandjuice.jpg

Osé goûter à la fameuse cuisine de rue servie sur les petits chariots qu’on trouve partout en ville, et notamment les banh mi, sandwichs façon baguette avec de la salade, de la viande cuite (et recuite) sur place, des herbes, des sauces inconnues mais délicieuses.

Acheté 150 000 dongs (soit environ 6 euros) une boîte de biscottes habituellement à 2 euros, ou encore des gavottes, des petit beurres, du Kiri, de la moutarde Maille. Oui les nems et les bo buns c’est bon mais retrouver quelques bons produits de chez nous c’est sympa aussi.

Passé la journée à moto pour visiter les tunnels de Cu Chi, une superbe expérience, pas que pour comprendre les tunnels, mais aussi pour faire toute la route qui y mène, s’arrêter dans des productions de pâtes de riz ou bien d’hévéa accompagnés de deux guides vietnamiens super sympas.

Tunnels de Cu Chi

Fait des kilomètres à vélo, pas assez téméraire pour tenter le scooter, à la découverte de Thao Dien. Cela m’a à chaque fois réservé de jolies surprises.

IMG_20170524_103649.jpg

Tué des milliers de fourmis. Pas de panique, ce sont des insectes, pas des animaux, mais j’avoue que je me suis fait surprendre plusieurs fois : elles sont capables de monter jusqu’au 10ème étage et elles sont intraitables : la moindre miette, le moindre paquet non hermétiquement fermé et c’est un carnage. Rien de nouveau pour certains peut être mais j’avoue que quand elles ont envahi mes bonnes amandes ramenées de Paris, ça m’a fait mal au coeur … Vive les boîtes en plastique Lock & Lock !

Lancé ce blog que vous lisez et qui j’espère vous fait voyager avec moi …

J’oublie sûrement des choses mais en résumé je dirais qu’on a pris le temps de s’installer, et pas forcément encore beaucoup de temps pour visiter le Vietnam et ne serait-ce qu’Ho Chi Minh, alors qu’on est allés à Singapour, à Hong Kong et à Bali ! Un peu comme les parisiens qui ne visitent jamais Paris.

Ce qui est sûr c’est que ces trois premiers mois ont été vraiment agréables et que le Vietnam est un pays assez facile à vivre si on est prêt à se priver d’un certain confort au quotidien, pas tant matériel, mais plutôt concernant la facilité ou la difficulté de faire certaines petites choses de tous les jours.

Rendez vous bientôt pour un autre bilan, et d’ici là, pour de nouvelles aventures et de nouvelles découvertes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s