Un petit tour en France

Me voilà de retour à Saigon après trois petites semaines en France, entre Dax, Rambouillet et Paris.

L’occasion de faire le point sur ce qui m’a manqué à Saigon ou sur ce que j’aime faire en France et que je ne peux pas faire ici ; ça a du bon les vacances …

1 // Voir sa famille et ses amis 

Seignosse_Landes_Lemonandjuice.jpgÇa, c’est une évidence, mais ça fait du bien de retrouver tout le monde, de dîner dans le jardin en famille, de jouer avec les petits neveux, d’accueillir une nouvelle petite nièce, la plus mignonne bien sûr, de déjeuner avec des amis ou collègues, de se raconter ce qui s’est passé depuis un mois et aussi de parler de toutes les petites choses du quotidien.

Et quand en plus il fait beau à Seignosse, tout va bien …

2 // Manger les fruits d’été

jakub-kapusnak-296131.jpgDes melons bien juteux et bien sucrés, des pêches plates délicieuses, des abricots bien mûrs, des nectarines croquantes et sucrées …

On a plein de fruits à Saigon, dont les pamelos auxquels je suis devenue accro, mais pas ceux là et globalement je les trouve plutôt moins « goutus » et moins sucrés.

Idem pour les légumes du jardin, de bonnes tomates bien rouges et bien sucrées, des courgettes du jardin, des haricots verts tout juste cueillis, miam !

3 // Pouvoir acheter des magazines

IMG_20170822_123936.jpgSi quelqu’un sait où en acheter à Saigon, qu’il me le dise, je n’en ai pas trouvés ! Juste quelques uns en anglais dans des aéroports à Singapour ou Hong Kong mais à 10 dollars le magazine, on y réfléchit à deux fois.

Alors qu’en France, je crois qu’on est les champions des magazines … On a la chance d’avoir un choix immense de magazines, sans se ruiner : magazines féminins, magazines sport, magazines santé, magazines cuisine, magazines d’actu et j’en passe.

Je me suis renseignée, il y a plus de 290 titres de presse magazine en France, surtout il y en a toujours de nouveaux qui sortent, j’en ai découvert au moins 4 en rentrant.

Bref, autant vous dire que j’en ai ramenés quelques uns dans ma valise au retour.

4 // Voir Paris sous le soleil 

sdr
Rue des Thermopyles

Là en toute franchise, il faut dire que je n’ai pas été très chanceuse. Sur sept jours à Paris, je n’ai eu que deux vraies belles journées, mais c’est tellement beau Paris sous le soleil.

C’est là que je me rends compte que je suis quand même très attachée à cette ville.

5 // Tout trouver facilement, dans des boutiques, magasins ou sur Internet monoprix-campagne-pub_ok

Oui il faut bien le dire, acheter tout un tas de choses à Saigon peut finir par relever de la mission commando.

A Paris, j’avais une habitude très simple qui s’appelait Internet. J’achetais à peu près tout sur Internet, j’ai même acheté une voiture sans en avoir vu la couleur il y a quelques années, c’est pour dire …

Ici c’est un peu différent … Si l’on peut certes commander des repas de type Deliveroo ou Foodora (sauf que ça s’appelle Vietnammm), ce que je ne faisais d’ailleurs quasiment jamais à Paris, à part ça, difficile de trouver un site de vente en ligne traduit en anglais et quand c’est le cas, cela n’a rien à voir avec notre cher Amazon. Que j’ai cherché ici … Impossible … Mais que fait Jeff Bezos ?

Je me suis donc rabattue sur Alibaba, la Chine c’est à côté, et il existe bien une version vietnamienne, sauf qu’elle n’est pas traduite en anglais … Bref, je dois persévérer.

Quant aux boutiques, on est très très loin de tout ce qu’on peut trouver à Paris. Encore plus à Thao Dien où le mot shopping … Ne veut absolument rien dire.

En fait je rêve d’un monoprix à Thao Dien je crois.

6 // Retrouver ses petites habitudes le temps des vacances

Au metro_pernety_paris 1_lemonanduice.jpg

Repasser chez son coiffeur (celui du relooking raconté ici), lire le Parisien au comptoir d’un café, prendre le métro (mais si … en dehors des heures de pointe, ce n’est pas si mal), marcher dans des quartiers connus, revoir la jolie rue des Thermopyles dans le quartier Pernety, aller au théâtre voir « Et pendant ce temps Simone veille » à la Comédie Bastille, faire le marché,  aller au cinéma à l’entrepôt voir « A voix haute », observer ses voisins de sa fenêtre (bien sûr qu’on le fait tous …), toutes ces petites habitudes sont agréables à retrouver pour quelques jours.

Je regrette juste qu’il m’ait manqué du temps pour voir plus de monde, mais ce sera pour la prochaine fois.

7 // Pouvoir acheter bio

BioCBon_Paris_Lemonandjuice

Il faut le savoir, il y a une grande grande différence entre ici et Paris, c’est l’attention que l’on porte au bio, à l’écologie, au recyclage. Pour être très concret, point de recyclage à Saigon, une unique poubelle fera l’affaire, parfois même un trottoir … On essaie au moins de séparer le verre, mais ce n’est pas gagné. Les magasins continuent de distribuer des sacs plastique à volonté, petits, grands, pour les fruits et légumes, pour la viande, il y en a partout.

Les vendeurs de rue vous donnent votre plat à même un sac plastique, c’est drôle d’ailleurs le nombre de scooters qui se promènent avec leur petit sac accroché. Drôle mais pas génial pour la planète.

Côté produits ménagers, idem, pour l’instant on en est toujours aux produits bien chimiques, pas de version verte pour l’instant. Là aussi, que fait Maison verte ??

Enfin côté alimentaire, en cherchant bien, on peut trouver des fruits et légumes bio, et quelques autres produits mais qui coûteront une fortune.

Est-ce qu’en plus du Monoprix je pourrais aussi avoir un Bio C Bon ? 🙂

Bref, j’en ai profité, la prochaine fois, ce sera l’hiver, d’autres habitudes remplaceront celles-ci …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s