Petite pause à Ho Chi Minh Vietnam

7 surprises à Ho Chi Minh

Et voilà ! Le temps passe vite, déjà une semaine passée à Ho Chi Minh et je rentre demain à Paris, pour mieux revenir et cette fois m’installer fin juin. Qu’est ce qui m’a marqué ici cette semaine ?

1// Ici au Vietnam, la pause, c’est sacré

Commencer par ça peut être étrange mais c’est vraiment quelque chose qui m’a frappé. Ici on ne se presse pas, on se préserve et … on fait sa, ou ses, pauses, et tout est prévu pour, y compris en pleine rue.

davÇa se traduit sous différentes formes : on s’allonge sur son scooter sur le trottoir, on rejoint une « zone de hamacs », imaginez un peu : des poteaux en bois sur une surface de 100 mètres carrés peut être, un toit en bois ou en paille, et des hamacs alignés là pour tous ceux aux alentours qui veulent faire leur sieste d’après déjeuner ! Ces hamacs, vous pouvez aussi en trouver dans les rues en ville, il suffit de les faire tenir entre un arbre et un mur, sur un trottoir, le temps de se reposer un peu; autre option tout simplement la moindre petite parcelle d’herbe un peu à l’ombre.

J’ai eu la chance de visiter une usine de fabrication de jouets. Les employés n’échappent pas à la règle : après le déjeuner, si certains posent de grands cartons à plats par terre pour s’allonger dessus une demie heure, d’autres s’allongent sur leur plan de travail ou sur un tissu à même le sol pour faire la pause d’après déjeuner.

Sieste au travail_Vietnam_lemonandjuiceL’air de rien, ça donne le ton, le rythme et c’est très apaisant.

2// Pour traverser une rue … prendre un scooter 

La réputation des scooters à Ho Chi Minh n’est plus à faire, on a tous en tête les nuées de scooters qui filent dans les rues. Hier j’ai pris ma première moto-taxi, appelons ça plutôt scooter-taxi. 30 minutes dans la circulation d’Ho Chi Minh pour aller du district 2 au district 7, autant dire une aventure pour moi.

On pourrait en sortir en se disant qu’ils sont dingues … Parce qu’on a l’impression qu’il n’y a pas de règles : on roule à droite, à gauche, on prend la priorité ou on la laisse, on coupe à gauche pour aller à droite, on ne s’arrête pas nécessairement aux feux, etc.

Mais à bien y regarder il y a peut être quand même une règle : chacun avance à sa façon et les autres font en fonction, avec un outil indispensable : le klaxon. Qui veut dire « attention j’arrive », « attention je vais te doubler », « attention tu es trop prêt », « avance tu ne vas pas assez vite », « attention, j’ai un gros chargement sur mon scooter je prends de la place », « attention je tourne », etc, etc. C’est assez drôle mais surtout très efficace.

Il semble aussi que la règle du plus fort, ou plutôt du plus gros, prime. Donc un camion passe avant un gros bus, qui passe avant une voiture, qui passe avant un scooter, qui passe avant un piéton qui lui … ne passe pas vraiment en fait.

Très peu de gens sont à pieds, et ceux là ont deux choix : attendre qu’à un moment le flux faiblisse; si on n’est pas pressé, c’est une option prudente.

Ou bien appliquer la même règle que pour la circulation : avancer et laisser les autres faire en fonction. J’ai trouvé assez drôle cette vidéo, elle est un peu caricaturale, mais elle montre comme personne ne sur-réagit à la traversée de ce piéton : chacun avance en fonction de ce que font les autres. Résultat : pas de cris, pas d’insultes, pas de coups de freins inopinés, c’est fluide …

3// Pour transporter des courses, des amis, une porte, des poulets, des légumes … prendre un scooter 

Vous l’aurez compris, le deux roues ici c’est la vie. Il sert donc à peu près à tout (y compris à faire des siestes donc), mais aussi à tout transporter et notamment sa famille, il n’est pas rare de voir 3 ou 4 personnes sur un scooter, bien serrés les uns aux autres et un casque sur 2 dans le meilleur des cas.

Mais pas seulement : des meubles, des portes, des livraisons de caisses, cartons, et autres objets encombrants. Et là encore, tout ça est très fluide, un petit coup de klaxon pour prévenir de l’encombrement et hop, tout va bien !

dav

4// Vivre au bord d’une rivière, quel plaisir

Thao Dien, dans le district 2, est une sorte de presqu’île.Thao Dien_Ho Chi Minh_D2_Vietnam_lemonandjuice.png

Donc vous vivez avec la rivière : de votre appartement, où que vous soyez, si vous avez choisi un étage assez élevé, vous voyez la rivière, et par la même occasion, les nuages, les orages et tous les mouvements de la pluie.

Rivière Thao Dien_D2_Ho Chi Minh_Vietnam_lemonandjuice.jpgEt il existe surtout tout un tas de cafés ou restaurants au bord de l’eau qui sont vraiment très agréables. Plus ou moins traditionnels, plus ou moins « chics », ils ont tous l’avantage d’offrir du calme, des rives fraîches et agréables, l’idéal pour prendre un livre, écrire ou  faire une belle pause.

dav
Version traditionnelle locale au Q13
Boat house_4_D2_Ho Chi Minh_Vietnam_lemonandjuice.jpg
Version très nature au Boat Restaurant, Source photo ici 
Thao dien village_thao dien_D2_ho chi minh_vietnam_lemonandjuice
Version plus chic au Thao Dien Vilage, Source photo ici

5// La pluie, en fait, c’est agréable …

Je ne pense pas que j’aurais dit ça un jour, moi qui déteste la pluie à Paris, c’est froid, c’est gris, ça rend les gens désagréables … Ici, pas du tout ! La pluie fait partie du quotidien. Vous la voyez arriver, vous savez qu’elle va vite passer, et vous avez bien en tête le fait qu’elle va légèrement rafraîchir l’atmosphère et ça, c’est une excellente nouvelle.

Autre conséquence, elle va remplir les rues de flaques plus ou moins profondes, mais qui pour tout le monde ici resteront franchissables, en scooter, en vélo, en voiture, peu importe.

Pluie_1_Vietnam_lemonandjuice
Source photo ici

Là encore, tout le monde reste calme, les ponchos sortent comme par magie des scooters et des sacs, les parapluies, idem, et on continue d’avancer tranquillement, sans se plaindre et en gardant le sourire …

Pluie_2_Vietnam_lemonandjuice
Source photo ici

6// Pas besoin de jolies vitrines pour donner envie d’acheter

Grosse différence entre ici et notre vie parisienne, ce que l’on cherche c’est un produit, pas un concept, pas une enseigne, pas un magasin. Voilà donc comment on fait ses courses …

dav
Dans une jardinerie
sdr
Chez la marchande de fruits et légumes
dav
Chez le boucher
sdr
Dans les drogueries, épiceries, etc.

7// Qu’il est toujours possible en 2017 d’être courtois, polis, souriant, serviable et de bonne humeur au quotidien

Et pour ça je n’ai pas de photos mais juste une impression générale qui me change tellement de mes parisiens que j’aime beaucoup pourtant. Et ça fait beaucoup de bien ces sourires, ces petites attentions, quand on vous donne quelque chose, on vous regarde, on vous sourit, quand vous entrez dans un magasin ou un restaurant, on vous accueille, on est aux petits soins. Peut être que ce ne sont que de premières impressions, mais au bout d’une semaine, elles sont toujours là, et ça aussi, ça fait du bien.

7 belles découvertes donc, et sans doute de nombreuses autres à venir ...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s